Près d’un mois après son agression, lueur d’espoir pour Christian Lantenois et sa rédaction. L’Union rapporte dans son édition du 26 mars que, selon ses sources, le photographe est sorti du coma artificiel dans lequel il avait été plongé. Le 27 février il avait été violemment agressé alors qu’il était en reportage dans le quartier Croix-Rouge à Reims (Marne).

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici