La Libre Pensée du Gard souhaitait interdire aux képis de participer à la Sainte-Geneviève sur leur temps de travail. L’affaire s’est réglée devant le tribunal.

C’est une tradition qui a Ă©tĂ© attaquĂ©e devant le tribunal administratif de NĂ®mes. Depuis des annĂ©es, les kĂ©pis cĂ©lèbrent, chaque mois de novembre, la cĂ©rĂ©monie de la Sainte-Geneviève. Une manière de manifester leur admiration pour la patronne des gendarmes qui, en 451, en pleine invasion de Paris par les Huns d’Attila, se mit Ă  prier avec les femmes de la ville afin de retenir les hommes qui voulaient s’enfuir avec leurs richesses. Le lien de cause Ă  effet relève du mystique, mais toujours est-il que le chef guerrier renoncera Ă  fondre sur Paris.

L’intégralité de l’article ici

(Merci Yann Bourguignon)