Pour la justice française, CĂ©dric Herrou est un militant humanitaire dĂ©fendant le «principe de fraternité», et non un passeur de migrants. La Cour de cassation a confirmĂ© ce mercredi 31 mars sa relaxe dans un procĂšs oĂč il comparaissait pour avoir introduit des migrants en France depuis l’Italie. Le parquet de Lyon Ă©tait Ă  l’origine du pourvoi.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici