Une centaine de personnes étaient réunies dans un établissement de nuit à Bastia dans la soirée du 8 avril. La police a dû intervenir pour mettre fin à la fête. Trois policiers ont été blessés par des participants récalcitrants.

Une fête clandestine à laquelle participaient «une centaine de personnes» dans un établissement de nuit à Bastia a été interrompue dans la nuit du 8 au 9 avril par des policiers, dont trois ont été blessés, ont annoncé ce 9 avril le préfet de Haute-Corse et le procureur de Bastia. «Deux gardes à vue sont actuellement en cours, l’une sous la qualification de violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique, l’autre, qui a trait à l’organisation de cette soirée clandestine, sous la qualification de mise en danger délibérée de la vie d’autrui», a indiqué dans un communiqué le procureur de la République de Bastia, Arnaud Viornery. La sûreté départementale est chargée de cette enquête.

L’intégralité de l’article ici