400 gilets pare-balles, dont cent portant la mention «police», ont notamment été saisis.

Un rĂ©seau spĂ©cialisĂ© dans le trafic d’armes et de gilets pare-balles, notamment siglĂ©s «police», a Ă©tĂ© dĂ©mantelĂ© dans la rĂ©gion lyonnaise, avec huit individus mis en examen dont cinq incarcĂ©rĂ©s, a annoncĂ© samedi la gendarmerie.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici