Anthony BorrĂ©, prĂ©sident du principal bailleur social de la mĂ©tropole, souhaite Ă©galement que la personne expulsĂ©e « n’ait pas accĂšs Ă  de logement social pendant cinq ans »

« Depuis six mois, il y a eu plus de 50 procĂ©dures d’expulsion, avance Anthony BorrĂ©, prĂ©sident de CĂŽte d’Azur Habitat, le principal bailleur social qui gĂšre plus de 20.000 logements dans la mĂ©tropole niçoise. Entre 2013 et 2016, il y en avait eu une quarantaine ».

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici