AccusĂ©s d’avoir volĂ© ou extorquĂ© des dealers de drogue et revendeurs de cigarettes de contrebande, ces hommes ĂągĂ©s de 37 Ă  60 ans encourent jusqu’Ă  10 ans de prison, les faits ayant Ă©tĂ© commis en rĂ©union et par personnes dĂ©positaires de l’autoritĂ© publique.

Neuf ans aprĂšs les faits prĂ©sumĂ©s, ils n’ont toujours pas encaissĂ© les propos du procureur de Marseille de l’Ă©poque, Jacques Dallest, qui avait parlĂ© de « gangrĂšne », les accusant de « se payer sur la bĂȘte » et de « prĂ©lever leur dime ». « Il n’y pas de place pour ceux qui salissent l’uniforme de la police », avait renchĂ©ri Manuel Valls, alors ministre de l’IntĂ©rieur.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici