Dimanche 31 janvier, le maire de Saint-Juery David Donnez, son équipe et bon nombre d’habitants, se levaient avec une très mauvaise surprise. Plus de 200 tags avaient « fleuri » dans la nuit, sur les murs de bâtiments publics, privés, de rues et sur des voitures.

Ces inscriptions réalisées à la peinture bleue et rouge, portaient la signature « Dmago ». 39 victimes s’étaient fait connaître, la ville a déboursé 5 000 € d’argent public pour les opérations de nettoyage.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici