De nouveaux incidents ont éclaté dans la nuit de jeudi à vendredi mais avec une intensité encore plus forte. Tout a commencé vers 23 heures par des détériorations de mobilier urbain. Les policiers arrivés sur place, puis des renforts appelés par la première patrouille, ont essuyé pas moins d’une trentaine de tirs de mortiers.

L’intégralité de l’article ici