Dans une interview au Figaro, publiée ce dimanche, Emmanuel Macron a affirmé qu’il n’existe pas « de violence systémique » ni de « racisme systémique » de la police.

En décembre dernier, Emmanuel Macron avait admis, lors d’une interview accordée au média Brut, que les violences policières existent. Il avait tout de même rechigné à utiliser l’expression, « politisé[e] » selon lui par « les blacks blocs et une partie de l’extrême gauche » qui veulent « installer l’idée qu’il y a une violence consubstantielle à la police […] ce qui n’est pas vrai ». Interrogé ce dimanche à ce sujet dans Le Figaro, le chef de l’État est revenu sur ces termes qui avaient suscité la colère des forces de l’ordre.

L’intégralité de l’article ici