L’affaire était passée pour ainsi dire inaperçue. Dans la nuit du 15 au 16 mars dernier, un cocktail molotov avait été jeté par-dessus la grille d’enceinte de la gendarmerie de Beaupréau-en-Mauges. L’engin incendiaire avait éclaté à moins d’un mètre des garages jouxtant le bâtiment administratif de la brigade, sans faire de dégâts.

Menées par la brigade des recherches de Cholet, des investigations ont rapidement permis d’identifier un résident de la commune déléguée de Beaupréau, âgé de 31 ans. Interpellé ce mardi 20 avril et entendu sous le régime de la garde à vue, il a reconnu sans difficulté les faits qui lui sont reprochés​, indique la compagnie de gendarmerie de Cholet.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici