Cinq mois aprĂšs l’interpellation de cet individu par des policiers Ă  Paris, l’Ă©mission « EnvoyĂ© spĂ©cial », sur France 2, est parvenue Ă  obtenir des messages Ă©changĂ©s par l’un des suspects. « Dans la police, nos idĂ©es changent, parce qu’on est amenĂ© Ă  interpeller toujours le mĂȘme type de population », a-t-il justifiĂ© auprĂšs de l’Ă©quipe de journalistes.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici