Dans la nuit du samedi 24 au dimanche 25 avril, après 23 h 30, un policier du commissariat de Provins qui avait fini son service était en en train de rentrer chez lui, dans une commune voisine.

C’est alors que son trajet en voiture a été stoppé par des barrières que des individus avaient installées. Le fonctionnaire en civil leur a dit de partir. En représailles, son véhicule en stationnement a été ciblé par des tirs de mortier d’artifice et a été endommagé.

La compagnie départementale d’intervention a été requise, mais à son arrivée, tout le monde avait pris la fuite. Une enquête a été ouverte.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici