Une cĂ©rĂ©monie « sobre » Ă  Rambouillet et un appel au rassemblement devant les commissariats et gendarmeries de tout le pays: lundi, citoyens et forces de l’ordre rendent hommage Ă  StĂ©phanie MonfermĂ©, l’agente administrative assassinĂ©e vendredi par un Tunisien de 36 ans radicalisĂ©.

« Je ne la considĂšre toujours pas comme partie », tĂ©moigne auprĂšs de l’AFP, abasourdi, RenĂ© Tardiff, un collĂšgue qui a partagĂ© pendant vingt-six ans avec elle sa vie de bureau dans le commissariat « calme » oĂč l’attaque a Ă©tĂ© perpĂ©trĂ©e.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici