Selon le chef d’état-major des Armées, ils risquent d’être « radiés » ou « mis à la retraite d’office ».

Dix-huit militaires en activité, signataires d’une tribune controversée dans Valeurs actuelles, vont passer devant un conseil militaire, a annoncé le chef d’état-major des armées, mercredi 28 avril. Il passeront « chacun devant un conseil supérieur militaire », a déclaré le général François Lecointre au quotidien Le Parisien (article réservé aux abonnés) en évoquant de possibles « radiations » ou « mises à la retraite d’office ». 

L’intégralité de l’article ici