Ils devaient comparaĂźtre pour « trafic de stupĂ©fiant ou violences conjugales » mais la crise du Covid leur a indirectement souri. Un « dysfonctionnement majeur », rĂ©agit un magistrat.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici