« Elles nous arrivent sous plastique, on les utilise pour une deux ou trois nuits de garde Ă  vue. Quand la garde Ă  vue se termine thĂ©oriquement, on doit les jeter.  » Mais dans la pratique, Yasmina Tadlaoui, commandante de la compagnie de gendarmerie de Parentis-en-Born, a trouvĂ© un moyen de recycler ces couvertures prĂ©vues pour un usage unique : elle les propose aux associations et refuge d’animaux. 

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici