Au mois d’avril, le nombre de tirs de mortiers d’artifice recensés à Paris et en petite couronne a fortement augmenté. Alors que la police n’en avait recensé que 93 tirs par mois en moyenne au premier trimestre 2021, ce nombre est passé à 166 le mois dernier : une augmentation de 44%. Selon les syndicats de police, ce phénomène ne se limite pas à la petite couronne. 

Dans certains quartiers de l’Essonne « on en voit quasiment quotidiennement quand on lit les rapports des collègues », explique Claude Carillo, secrétaire départemental du syndicat Alliance.

L’intégralité de l’article ici

(Merci Yann Bourguignon)