Après le texte au vitriol signé par des généraux, le gouvernement se prépare à une seconde initiative, paraphée cette fois par plusieurs milliers de militaires d’active anonymes.

C’est une initiative qui inquiète en haut lieu. Après la tribune contre le « délitement qui frappe notre patrie » signée par vingt généraux, l’exécutif se prépare à la sortie d’un nouveau brûlot émanant du monde militaire : « Une tribune signée cette fois par 2 000 militaires d’actives, anonymes », décrit un macroniste de poids. Elle est sur le point de sortir ». « Une tribune moins trash que la précédente, mais cela fait ch… », grince un conseiller gouvernemental. Le sujet est pris très au sérieux. Il est remonté au ministère des Armées et jusqu’à l’Élysée.

L’intégralité de l’article ici