En fin de semaine, le 5 mai, il a envoyé une lettre (document ci-après) à toutes les associations d’anciens combattants pour les inviter à une rencontre amicale le 1er juillet. Ce signal d’apaisement arrive au bon moment pour décrisper une ambiance un peu plombée dans la communauté militaire par les coups de mentons des autorités.

L’intégralité de l’article ici