Face à « l’écœurement » qui submerge les forces de l’ordre, le Premier ministre a annoncé des mesures. « On verra dans les faits » répondent les syndicats

Jean Castex a annoncé lundi 10 mai au soir un durcissement des peines encourues par les agresseurs de policiers et de gendarmes, sous la pression de syndicats de police en colère qui restent circonspects quant à l’efficacité de ces mesures.

L’intégralité de l’article ici