Tout est parti de palpations impromptues lors d’examen des recrues. Un ex-mĂ©decin inspecteur gĂ©nĂ©ral de la police du Grand-Est, condamnĂ© pour agressions sexuelles sur de jeunes adjointes de sĂ©curitĂ©, a Ă©tĂ© radiĂ© de l’Ordre des mĂ©decins, a-t-on appris auprĂšs de l’Ordre de la Moselle.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici

(Merci Yann Bourguignon)