Nuit mouvementée en effet au port, puisque une centaine de migrants a tenté de s’introduire sur le site du port en découpant un grillage au niveau du chantier de Calais Port, auquel nous n’avons pas été autorisés à accéder. Les migrants avaient par ailleurs installé des planches de bois et des détritus en travers de la rocade portuaire dans le but de bloquer les poids lourds.

Si les autorités parlent dans un premier temps d’une intrusion, le président de la Société d’exploitation des ports du Détroit (SEPD), Jean-Marc Puissesseau, parle lui d’une tentative.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici