Avant d’écrire des polars, Danielle Thiéry a fait bouger les lignes dans la police. Jusqu’à stupéfier l’institution, en devenant la première femme commissaire divisionnaire.

Aujourd’hui, elle est connue pour ses polars. Elle est même en train d’en tirer le scénario d’une série pour la télévision. Mais en 1991, c’est sa nomination au haut grade de commissaire divisionnaire de la police nationale qui l’a mise sous les projecteurs. Quoi ? Une femme divisionnaire ? rigole-t-elle en se remémorant le buzz médiatique de l’époque.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici