Dans un tĂ©lĂ©gramme envoyĂ© le 4 juin, le ministre de l’IntĂ©rieur impute «le dĂ©veloppement de faits extrĂȘmement violents» aux «consĂ©quences de la crise sanitaire».

La France flambe de toute part et GĂ©rald Darmanin tire le signal d’alarme. Dans un tĂ©lĂ©gramme adressĂ© le 4 juin dernier aux prĂ©fets et que Le Figaro s’est procurĂ©, le ministre de l’IntĂ©rieur est formel: «Depuis le dĂ©but de l’annĂ©e, nous assistons au dĂ©veloppement de faits extrĂȘmement violents » qui, assure-t-il, «sont vraisemblablement liĂ©s aux consĂ©quences de la crise sanitaire dont notre pays est en train de sortir». Jusqu’ici, ce constat alarmant remontait du terrain mais n’avait pas Ă©tĂ© formalisĂ© dans une note ministĂ©rielle. C’est dĂ©sormais chose faite, de maniĂšre argumentĂ©e et chiffrĂ©e.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici