Dix-huit mois de prison « sans amĂ©nagement » avec mandat de dĂ©pĂŽt ont Ă©tĂ© requis jeudi 10 juin contre Damien Tarel. L’homme de 28 ans est jugĂ© en comparution immĂ©diate Ă  Valence pour avoir giflĂ© le prĂ©sident de la RĂ©publique en marge d’un dĂ©placement dans la DrĂŽme mardi. La peine requise s’accompagne d’une interdiction dĂ©finitive d’exercer une fonction publique, d’une interdiction de droit de vote pendant cinq ans maximum, et d’une interdiction de dĂ©tention d’arme pendant cinq ans.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici