L’homme sans domicile fixe avait Ă©tĂ© hĂ©bergĂ© par la victime par solidaritĂ©. Le cambrioleur s’est ensuite introduit chez lui, « seul moyen de devenir indĂ©pendant » selon le suspect.

Ce n’est pas forcĂ©ment la rĂ©ponse attendue Ă  la suite d’un geste de compassion. AprĂšs avoir hĂ©bergĂ© un personne sans domicile fixe (SDF), un homme se retrouve cambriolĂ© par ce dernier. 

Le suspect comparaissait cette semaine devant le tribunal de grande instance de CrĂ©teil pour vol par effraction dans un local d’habitation.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici