Priver les forces de l’ordre de leurs moyens de neutralisation revient Ă  mettre en pĂ©ril la sĂ©curitĂ© des Français. Priver les forces de l’ordre de leurs moyens de dĂ©fense revient Ă  les exposer davantage Ă  ceux qui les menacent.

Certains partis politiques, comme La France insoumise, proposent «une police aussi dĂ©sarmĂ©e que possible pour inspirer le respect des citoyens». Ces paroles ont Ă©tĂ© prononcĂ©es par Jean-Luc MĂ©lenchon, le 13 juin 2020. Dans le mĂȘme temps, il a formulĂ© le rĂȘve d’une «sociĂ©tĂ© sans police». Par ses mots affĂ»tĂ©s pour buzzer, Jean-Luc MĂ©lenchon poursuit son commerce d’effacement de la police rĂ©publicaine. Il s’inscrit dans les pas du candidat Philippe Poutou, qui dĂ©clarait en 2017: «si les policiers n’Ă©taient pas armĂ©s, ils n’auraient peut-ĂȘtre pas Ă©tĂ© visĂ©s» en Ă©cho Ă  l’attaque qui a coĂ»tĂ© la vie Ă  Xavier JugelĂ© sur les Champs-ÉlysĂ©es.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici

(Merci Yann Bourguignon)