La justice vient de rendre un non-lieu dans une affaire prĂ©sumĂ©e de subornation de tĂ©moin, en marge du dossier Sivens (Tarn) et de la mort du jeune militant Ă©cologiste, RĂ©mi Fraisse, le 26 octobre 2014. La semaine derniĂšre, les magistrats de la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Toulouse ont considĂ©rĂ© qu’il n’y avait pas lieu de poursuivre un capitaine de gendarmerie soupçonnĂ© d’avoir voulu orienter des tĂ©moignages dans l’enquĂȘte sur la mort du jeune militant.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici