L’époque des footballeurs à qui on ne demandait que de taper-dans-le-ballon-et-c’est-déjà-pas-mal est révolue. Désormais, même les meilleurs attaquants savent jouer de l’épaule pour défendre certaines causes.

L’intégralité de l’article ici