Les deux anciens professeurs de la prestigieuse faculté montpelliéraine ont « basculé du côté obscur de la force », avait estimé le procureur de Montpellier Fabrice Bélargent.

L’article de Nice Matin ici