Le garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti s’est déclaré «extrêmement serein» après la longue perquisition effectuée jeudi dans ses bureaux au ministère de la Justice et mis en cause, sans le nommer, le principal syndicat de magistrats. «L’un des syndicats de magistrats qui a déposé plainte avait déclaré, après ma nomination, qu’elle était une +déclaration de guerre+. Ce même syndicat a dit jeudi que la plainte n’a été déposée que dans le seul but que je sois mis en examen. Tout est là», a affirmé M. Dupond-Moretti dans le Journal du Dimanche (JDD).

L’article du Figaro ici