La cliente de 34 ans avait reconnu les insultes capturées sur une vidéo trÚs partagée de 29 secondes, expliquant que ses mots « avaient dépassé (ses) pensées » .

L’article du Parisien ici