L’adolescente avait reçu des milliers de messages de haine aprĂšs une vidĂ©o polĂ©mique sur l’islam. Le tribunal de Paris a reconnu coupables de cyberharcĂšlement douze jeunes, un dernier a Ă©tĂ© relaxĂ©.

L’article de BFMTV ici