Dans un courrier, le prĂ©fet est revenu sur la dĂ©cision unilatĂ©rale de la mairie de fermer les jardins d’Eole aux toxicomanes, avec des consĂ©quences calamiteuses pour la sĂ©curitĂ© du quartier.

L’article du Figaro ici