Le non-contrôle du pass-sanitaire sera sanctionnée par une amende pouvant aller jusqu’à 45 000 euros et un an de prison. Un projet de loi sera présenté en Conseil des ministres le 19 juillet.

L’article de France Info ici

(Merci Yann Bourguignon)