Du moyen Ăąge Ă  la renaissance, les « ventriĂšres », ces sages-femmes qui prodiguaient assistance aux accouchements, soignaient par des pharmacopĂ©es rudimentaires les maux de l’époque, Ă©taient considĂ©rĂ©es comme des sorciĂšres et nombre d’entre elles furent condamnĂ©es au bĂ»cher.

L’article de Confiance en la justice ici