C’est un peu « attrape-moi si tu peux ». À peine la fresque « ACAB » a t-elle été recouverte place Mazagran (Lyon, Rhône) que les militants antifascistes présentaient une 2e version.

L’article d’Actu.fr ici