Hier après-midi, sur les coups de 15 heures, le Samu 84 est avisé d’une suspicion d’AVC d’une femme à son domicile. Comme souvent dans ces cas-là, c’est une ambulance privée qui est dépêchée sur place. À leur arrivée, les ambulancières sont immédiatement apostrophées par les deux fils de la victime, qui refusent qu’elles prennent son bilan.

L’article de La Provence ici