«Nous ne voulons plus être français» : Les combattantes de Daech en Syrie renoncent à leur nationalité.

Une lettre signée par «les émigrées françaises en Syrie», adressée au ministère de l’Intérieur, au ministère des Affaires étrangères et «à la France» a été diffusée sur Internet. Dans cette lettre, attribuée par Tore Hamming, docteur spécialisé dans l’étude du jihadisme, aux femmes ayant rejoint l’organisation terroriste Daech, les combattantes déclarent renoncer à leur nationalité française. «Nous ne voulons plus être françaises, alors prenez le bon choix, celui de nous déchoir», écrivent-t-elles.

L’article de Yabilabi ici