Emmanuel Abayisenga, qui a avouĂ© avoir tuĂ© le prĂȘtre en VendĂ©e, Ă©tait sous le coup d’une obligation de quitter le territoire. Des personnalitĂ©s de droite et d’extrĂȘme droite ont vivement contestĂ© le fait qu’il n’avait pas Ă©tĂ© expulsĂ©. Le ministre de la Justice leur rĂ©pond ce mardi 10 aoĂ»t sur sa page Facebook.

L’article de Ouest France ici