Qu’elle soit au pouvoir ou dans l’opposition, la classe politique a entrainé la police dans une situation ambiguë. Alors que l’insécurité explose à tous les coins de rues, les forces de l’ordre sont employées à traquer les gens ordinaires pour vérifier qu’’ils sont bien détenteurs du fameux QR- code, nouveau sésame de la liberté d’aller et venir.

L’article de Confiance en la justice ici