Les gendarmes affectĂ©s sur le terrain ou au contact du public devront ĂŞtre complètement vaccinĂ©s contre le Covid-19 d’ici au 15 septembre, tandis que la police privilĂ©gie pour l’heure « l’incitation Ă  la vaccination », selon des documents internes consultĂ©s par l’AFP.

Les gendarmes concernĂ©s par l’obligation vaccinale sont « les personnels militaires, d’active et de rĂ©serve, en missions de sĂ©curitĂ© publique, de sĂ©curitĂ© routière, de maintien de l’ordre, de police judiciaire et d’accueil ou effectuant des services au contact du public ou de personnes extĂ©rieures Ă  la Gendarmerie », liste une note de la Direction gĂ©nĂ©rale de la gendarmerie nationale (DGGN), datĂ©e de mardi.

Chez les policiers, qui n’ont pas le statut militaire, les chefs de service sont invitĂ©s Ă  « poursuivre l’incitation Ă  la vaccination » des agents placĂ©s sous leur autoritĂ©, selon un courrier envoyĂ© mardi aux prĂ©fets par le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral du ministère de l’IntĂ©rieur, Jean-BenoĂ®t Albertini.

(Merci Yann Bourguignon)