Alors que le pont aérien entre l’Afghanistan et la France semble désormais fonctionner, le patron du Raid, a raconté l’exfiltration périlleuse de plusieurs centaines de personnes, de l’ambassade de France jusqu’à l’aéroport de Kaboul, escortés par seulement onze hommes- et avec l’assentiment des talibans.

L’article de LCI ici