Quelques minutes après son départ en voiture, le conducteur, avec 2,54 g d’alcool, avait provoqué un accident qui avait causé la mort d’un couple de retraités en février 2019. Trois gendarmes seront jugés pour « abstention volontaire d’empêcher un crime ou un délit contre l’intégrité d’une personne ».

L’article du Parisien ici