Samuel G. a été déféré ce samedi et mis en examen, notamment pour injure publique en raison de l’origine, de l’appartenance à une ethnie, une race ou une religion. Son site, qui n’est désormais plus consultable, était dans le viseur de Gérald Darmanin.

L’article du Parisien ici