« C’est un acte grave et cruel ». Le président du tribunal correctionnel de Paris n’a pas de mots assez durs pour qualifier ces faits. Un jeune homme de 21 ans comparaissait ce mardi dans le box des prévenus pour avoir, dans la nuit de dimanche à lundi à Paris, frappé un aveugle avant de s’emparer de son téléphone portable.

L’article du Parisien ici