Alors que les syndicats de police soutiennent de concert le pass sanitaire et la vaccination obligatoire programmée pour nos collègues, le syndicat France Police – Policiers en colère reste plus que jamais mobilisé pour défendre la liberté des policiers et des Français en matière de choix de santé.

L’obligation vaccinale et le pass sanitaire constituent deux mesures qui portent gravement atteinte aux libertés fondamentales de l’individu. Il s’agit pour nous de diktats sanitaires relevant du totalitarisme.

De plus, il n’est pas inutile de souligner que malgré une campagne vaccinale totale, la vie d’après ne reprend pas normalement. Pour preuve, Israël maintient ses frontières fermées, terrorisé par la menace des variants.

Des traitements contre le coronavirus existent mais les gouvernements préfèrent recourir à la vaccination de masse en délaissant les autres pistes de soins.

Rien ou presque n’est fait pour augmenter nos capacités d’accueil en réanimation.. La seule et unique réponse au Covid est invariablement la même : un vaccin dont l’efficacité contre les variants reste très incertaine.

Se faire injecter un produit dans le corps doit rester une décision personnelle. Et celui qui fait le choix de ne pas se faire vacciner ne devrait pas être traité comme un lépreux au Moyen Âge.

Notre syndicat de police n’est pas contre le vaccin, nous sommes d’ailleurs très majoritairement vaccinés chez France Police. Mais nous nous battrons pour que nos collègues qui ne souhaitent pas se faire vacciner puissent être respectés dans leur choix de santé sans en subir les conséquences sociales et professionnelles.

Collègues ! Nous sommes mobilisés ! Liberté, liberté, liberté ! Vous pouvez compter sur notre organisation professionnelle !

Comme vous le savez, ces combats nous coûtent. Notre militantisme contre la vaccination obligatoire et le pass sanitaire ou encore nos revendications en faveur d’une réforme de la légitime défense pour les policiers et les gendarmes, dérange l’Establishment.

Bruno ATTAL est opportunément convoqué le 15 septembre prochain à l’IGPN et il fait l’objet d’attaques incessantes de la part des autres syndicats de police.

Mais malgré les pressions, vous pouvez compter sur nous pour ne rien lâcher !

Avec détermination. Force et honneur !
Bruno ATTAL

Source : syndicat France Police – Policiers en colère