«L’occupation illicite d’une partie commune d’immeuble collectif» et «l’installation illicite sur le terrain d’autrui» sont visĂ©es.

L’article du Figaro ici