Dix policiers de la BAC (brigade anti-criminalité) de nuit de Nancy sont jugés ce vendredi pour des faits de «harcèlement moral» et des «injures non publiques à caractère raciste». Les faits ont duré plusieurs années et visaient des collègues, dont quatre se sont constitués partie civile.

L’article du Figaro ici